mardi, octobre 21, 2014

15éme édition du Festival d'Astronomie de Marrakech: Le Ciel Haut en Couleur.

A la mémoire de feu le Professeur Mohamed Lahrichi.


Membre actif de l'association d'Astronomie Amateur, membre du Laboratoire de Physique des Hautes Énergies et d'Astrophysique de l'Université Cadi Ayyad et membre de l'équipe scientifique de l'Observatoire Astronomique de L'Oukaimeden, Si Mohamed Lahrichi nous a quitté le mercredi 15 octobre terrassé par une terrible maladie.
Le plus grand Hommage que nous pouvons lui rendre, c'est de continuer les activités auxquelles il a consacrés les dernières années de sa carrière: L'animation culturelle et socio-educatifs.

Consulter le programme:



jeudi, avril 24, 2014

Ecole Internationale de l'Oukaimeden, OISA'14


L’école OISA14 a pour thème : « Météorologie de l’Espace et environnement Soleil-Terre ».
L’école vise à initier les jeunes chercheurs (Master et Doctorat en particulier) aux phénomènes et interactions physico-chimiques de l’environnement Soleil-Terre. Cette école a pour but de faire adhérer nos chercheurs et nos étudiants au programme ISWI «International Space Weather Initiative», d’autant plus que nous abritons à l’Observatoire de l’Oukaimeden une instrumentation dédiée à cette thématique : L’expérience RENOIR «Remote Equatorial Night Time Observatory of the Ionospher Region».
Pour plus d’information, veuillez consulter le site web de l’école à l’adresse : http://www.ucam.ac.ma/marrakechastro/oisa.
Dépliant avec programme:


lundi, mars 31, 2014

OWL-Net : Un nouveau Télescope à l’Observatoire de l’Oukaimeden



Après le succès qu’a connu le Programme MOSS avec la découverte de 4 nouvelle comètes, de 3 Géocroiseurs et de plusieurs nouveaux astéroïdes (voir lien : http://moss-observatory.org), l’Observatoire de l’Oukaimeden est de nouveau sollicité par un programme international de surveillance du ciel, piloté cette fois-ci, par l’Agence Spatiale Coréenne.
La « KASI » (pour Korea Astronomy and Space Science Institute) est un organisme de recherche financé par le gouvernement de Corée du Sud. Elle prévoit de construire un réseau de télescopes à grand champ appelé «OWL-Net» (pour Optical Wide-field Patrol Network), dans les deux hémisphères du globe terrestre,  pour la surveillance en continu du ciel. L'installation de OWL à l'Observatoire de l'Oukaimeden (OUCA), fera du  Maroc l'un des cinq pays hôte de ce système, en plus du prototype installé en Corée.
L'objectif principal du projet OWL est : de suivre et contrôler les satellites et les débris orbitaux ; ainsi que la caractérisation des objets croisant l’orbite de la Terre tel que les astéroïdes et les comètes. L'objectif secondaire du projet est la détection d'objets célestes de toutes sortes.  Le télescope sera aussi dédié à l'étude et la caractérisation d’autres objets astronomiques tels que les étoiles variables, le gaz chaud dans le plan galactique et la rémanence optique des rayons Gamma (Gamma-Ray Bursts : GRB).

Un système OWL se compose d'un télescope à grand champ de 0,5m de diamètre de type Ritchey- Cretien et d’une CCD de 4Kilo pixels avec une échelle de 0,98 secondes d'arc/pixel qui se traduit par 1,54 degrés de champ de vision global sur le ciel.
Chaque système et le réseau dans son ensemble seront contrôlés en mode automatique avec le minimum d’intervention humaine. Ce réseau de télescope sera commandé à distance en semi-automatique.
La construction et la fabrication des télescopes, du dôme , des enceintes , et de l'équipement de contrôle associé sont actuellement en cours , à la suite des opérations de test réussies et du prototype déjà installé sur un banc banc d'essai en 2013.

Le projet vise la construction et l'exploitation de OWL sur le site de l’Oukaimeden pour une période de 5 ans renouvelable, la période d'exploitation globale prévue du projet OWL-Net étant de 20 ans.
Une délégation de la KASI, en visite à l’observatoire de l’Oukaimeden, donnera un séminaire de présentation du projet ce mardi 1 Avril à 10h à la salle des thèses de la Faculté des Sciences Semlalia.




Le Télescope OWL
Le Dôme et l’abri du Télescope

 credit: Korea Astronomy and Space Science Institute, Korea